CépiDc - Listes spéciales

LISTES SPÉCIALES POUR LA MISE EN TABLEAUX

Les listes spéciales suivantes ont été adoptées par
l'Assemblée mondiale de la Santé,
conformément à l'article 23 de la Constitution
de l'Organisation mondiale de la Santé
(Actes off. Org. mond. Santé, 1976, 233, 18).

LISTES SPÉCIALES POUR LA MISE EN TABLEAUX

Les listes A, B, C, D et P de la huitième révision ont été remplacées par un système plus souple permettant aux utilisateurs de composer leurs propres listes d'après les groupes d'un tableau de base. La liste, utilisée pour ledit tableau, comprend 57 groupes à deux chiffres, dont l'addition de leurs nombres de cas reproduira le nombre correspondant à la totalité des causes. Sous chaque groupe à deux chiffres peuvent figurer jusqu'à neuf sous-groupes à trois chiffres, dont l'addition de leurs nombres des cas ne recouvrira pas l'ensemble des causes correspondant au groupe de deux chiffres; donc, si l'on a besoin de déterminer la fréquence des causes résiduelles intra-groupe, il faudra calculer la différence entre le total des cas du groupe à deux chiffres et la somme de ses sous-groupes à trois chiffres. Le dixième sous-groupe à trois chiffres reste toujours blanc, de sorte que tout utilisateur a la possibilité d'y classer une ou plusieurs autres subdivisions devant figurer sous le groupe à deux chiffres; il leur sera attribué les numéros -9.0, -9.1, etc. La liste de base contient 307 titres à deux ou trois chiffres et est destinée à remplacer les anciennes listes A et D.


Pour présenter les données nationales de mortalité et de morbidité, les pays sont libres d'utiliser n'importe quelle liste élaborée à partir de la liste de base, mais, afin d'assurer un minimum de comparabilité internationale, toute liste pour la mise en tableaux employée dans ce but doit contenir les titres figurant dans les listes ci-jointes des causes de mortalité et de morbidité, qui remplacent les anciennes listes B et C.


Lorsque l'énoncé d'un diagnostic comporte à la fois des renseignements d'ordre étiologique et d'ordre clinique, la neuvième révision de la CIM prévoit un double classement, l'un en fonction de l'étiologie, indiqué par le signe † , et l'autre en fonction de la manifestation clinique, indiqué par le signe * (par exemple, méningite tuberculeuse 012.0† et 230.4*). Toute liste utilisée pour les causes de mortalité devra être fondée sur le classement étiologique (†). Les listes utilisées pour les causes de morbidité pourront être fondées sur l'une ou l'autre des deux méthodes, mais il est indispensable que la méthode retenue (étiologie ou manifestation clinique) soit nettement précisée lors de la publication des données, car, pour de mêmes données, les distributions de fréquences seront évidemment très différentes selon la méthode adoptée (voir Introduction, page XXV).


liste01
liste02
liste03
liste04
liste05
liste06
liste07
liste08
liste09
liste10
liste11
liste12
liste13
liste14
liste15
liste16
liste17
liste18
liste19
liste20
liste21
liste22
liste23
liste24
liste25
liste26
liste27
liste28
liste29
liste30
liste31
liste32
liste33
liste34
liste35
liste36
liste37
liste38
liste39
liste40
liste41
liste42
liste43
liste44
liste45
liste46
liste47
liste48
liste49
liste50
liste51
liste52
liste53
liste54
liste55
liste56
listeE47
listeE48
listeE49
listeE50
listeE51
listeE52
listeE53
listeE54
listeE55
listeE56
listeV0